logo
Fort d’une expérience cumulée de plusieurs années en marketing BtoC, notamment en location et vente de fichiers, en traitement de données Clients et Prospects, nous conseillons et accompagnons les entreprises dans la mise en œuvre de leurs campagnes.

DBC Siège :
29 Rue Benjamin Raspail 92240 Malakoff
+33(0)1 55 58 05 43
DBC Nord :
130 Rue de la Vallée 62170 INXENT
+33(0)3 21 05 45 40
relationclient@dbcfrance.com
Suivez-nous

 

L’impact du RGPD sur les stratégies de marketing en BtoC

RGPD et prospection en B2C

L’impact du RGPD sur les stratégies de marketing en BtoC

Depuis mai 2018, la collecte, la manipulation et l’exploitation des données des individus sont régies par de nouvelles normes au niveau des 28 États de l’Union européenne. Désormais, la délimitation du champ des libertés du marketeur digital se retrouve intimement liée au respect des informations personnelles de ses prospects/clients. Au regard des sanctions auxquelles pourrait exposer sa méconnaissance, il convient de maîtriser les impacts de la nouvelle réglementation sur les stratégies de prospection en BtoC. On vous rappelle ici l’essentiel à retenir.

Les limites à l’usage des données personnelles des individus

L’avènement du RGPD a déclenché chez les usagers d’internet une prise de conscience sur l’utilisation abusive de leurs données personnelles. La hausse vertigineuse des plaintes observée dès la première année de la directive en donne une belle illustration.

Les nouvelles mesures obligent à repenser les méthodes de collecte, de modification et de conservations des données. Toute utilisation de ces dernières est désormais soumise au consentement de leurs propriétaires et la transparence sur la finalité de leur exploitation.

À titre d’exemple, lorsque, pour une campagne e-mailing, vous utilisez des moyens pour collecter les contacts des visiteurs de vos plateformes numériques, ces derniers doivent volontairement renseigner leurs informations pour la newsletter. Ce procédé exclut par conséquent l’existence de cases pré-cochées comptant pour une adhésion par défaut.

Ce privilège s’élargit au :

  • droit d’accéder à leurs données ;
  • droit de porter leurs données auprès d’un autre fournisseur ;
  • droit à la notification.

De même, les utilisateurs de votre plateforme doivent être informés de toute intrusion ou de tout dysfonctionnement touchant à la sécurité des données collectées et conservées. En la matière, le délai requis pour signaler le problème à la Commission de l’informatique et des libertés (CNIL) est de 72 h.

Par ailleurs, la nouvelle réglementation leur donne le droit de se désabonner de vos services à n’importe quel moment et vous oblige à procéder à la suppression de leurs informations de toutes vos bases de données, à leur demande.

Le RGPD, ce n’est pas seulement des restrictions

Ces changements ne devraient cependant pas s’apprécier uniquement dans leur caractère normatif. En réalité, le RGPD représente aussi un immense atout dans l’élaboration d’une campagne BtoC productive.

D’abord, elle permet d’entreprendre efficacement une campagne de prospection, d’affiner la qualification de vos contacts et d’enrichir vos fichiers BtoC. Vous disposez d’une liste de contacts de clients fidèles à vos offres et services, et chaque type de communication pourra désormais être précédé d’une approbation du visiteur. Très pratique, ce type de réaménagement règle le problème des informations à drainer vers la cible adaptée et améliorera l’efficacité de vos campagnes.

En effet, celui qui reçoit des mails en tout genre d’une même entreprise sera moins intéressé que celui qui s’est abonné à un type de notification spécifique. Il en est de même pour le courtier en Data qui offrira désormais des listes plus qualifiées à leurs partenaires et donc des clients sérieux et proactifs.

Cette méthode rend aussi les campagnes de prospection moins coûteuses, en réduisant considérablement les frais de communication, surtout si vous procédez par notifications push et SMS.

En outre, le RGPD améliore durablement votre renommée commerciale et vous fait gagner la confiance de vos interlocuteurs par l’honnêteté, la transparence et la sécurité qu’il impose.

Le manquement à ses dispositions dans votre stratégie commerciale en BtoC peut vous coûter des millions d’amendes ou 4 % de votre chiffre d’affaires.

Que devriez-vous donc faire pour vous conformer à la règle ?

Comment arrimer vos stratégies de marketing en BtoC aux exigences du RGPD ?

Le RGPD s’impose à toute personne ou entreprise exploitant pour ses intérêts ou non les données personnelles des individus, ceci, même si leur collecte date d’avant son entrée en vigueur le 28 mai 2018. Pour ne pas se faire épingler, il faudra :

  • s’entourer de compétences techniques et juridiques aptes à vous conformer au RGPD ;
  • réviser les conditions d’utilisation de vos plateformes ou services, de même que la politique de confidentialité ;
  • lancer à l’endroit de vos anciens prospects/clients des campagnes de consentement à vos services ;
  • veiller à donner le choix à vos visiteurs de s’abonner à votre plateforme par option (double opt-in par exemple) ;
  • s’assurer que vos partenaires d’affaires se conforment à la réglementation ;
  • tenir un registre qui prouve le consentement des prospects, les données collectées et les finalités de leur manipulation ;

De cette façon, vous assurez la conformité de vos actions marketing au RGPD et pourrez travailler plus sereinement à accroître leurs performances.

consectetur sem, risus. fringilla porta. luctus risus